Château La Courançonne

De l'an mil - et pendant plus de cinq cents ans – ce Domaine appartint à une communauté de Chartreuses. La culture de la vigne ne leur fut pas étrangère : en 1631, elles bâillèrent un terrain et autorisèrent à le convertir en vignes. Une alternance de prospérité et de fréquentes maigres récoltes fragilisèrent ce vaste domaine et le 19 Février 1734, par décret royal - puis par la bulle du Pape Clément XII du 4 Novembre 1735 - l'ensemble des terrains et des bâtiments furent rattachés à l'Évêché d’Orange
Une gestion rigoureuse permit peu à peu de remettre en valeur les cultures. La présence sur le domaine de garrigues parsemées de clairières permis de constituer un important troupeau de brebis et moutons.
Saisi à la Révolution comme Bien national, il fut revendu quelques années plus tard. La culture de la garance et la viticulture se maintinrent florissantes jusqu'à la fin du XIXé siècle et les années terribles du phylloxéra.
Les années 1920 virent le vignoble renaître. En 1925 un tracteur Renault fut acquis. Toujours au domaine, cet engin a été restauré par nos soins et fait l'admiration des visiteurs.
Dans les années 1930, Maurice Trintignant – dit  « Pétoulet », vainqueur du Grand Prix de Monaco en 1955, et issu d'une famille de viticulteurs - grandit à La Courançonne.
Plus tard, la création des Appellations d'Origine apporta la consécration à ce terroir exceptionnel. Le vignoble se développa et ce vieux domaine, à force de travail, est devenu, un des fleurons de la Vallée du Rhône.

| Mentions légales | L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération | Tous droits réservés © www.lacouranconne.com 2015 |
Accueil Accueil